L'ESTIME : 

Enquête sur le Stress au Travail - IME


Qu'est-ce que l’ESTIME ?

L’ESTIME est une enquête internationale sur le stress au travail et le moral des salariés.

  • Réalisée fin 2011 et dévoilée en 2012
  • Auprès de 7025 répondants
  • Dans 5 pays et régions : France, Belgique néerlandophone et francophone, Suisse francophone, Québec
  • Sur un échantillon représentatif de la population active de chacun de ces 5 pays et régions
  • Questionnaire de 100 questions
  • 3 dimensions étudiées : l'individu, le management et l'organisation

Zoom sur les 3 dimensions de l'ESTIME

Individu

Individu

  • adaptabilité
  • motivations
  • confiance en soi et en autrui
  • hyperinvestissement émotionnel
Relations

Management

  • communication managériale
  • sens du travail
  • esprit d’équipe
Organisation

Organisation

  • adéquation
    entre pouvoirs décisionnels et responsabilités
  • circulation de l’information
  • centrage sur le cœur de fonction

Plus de 7000 répondants dans 5 pays et régions

Nombre total de répondants : 7025

France

3024 en France

Belgique

1001 en Belgique francophone

1000 en Belgique néerlandophone


Suisse

1000 en Suisse romande

Québec

1000 au Québec


L’ESTIME, bien plus qu’un état des lieux

L’ESTIME répond à un triple objectif :

  • Fournir un état des lieux très précis (analyse descriptive),
  • Mettre en lumière les facteurs de Risques PsychoSociaux et les leviers de Performance Sociale et Organisationnelle (analyse explicative)
  • Donner une vision prédictive de l’évolution de la situation (analyse prédictive).
    Par exemple : 
  • Mettre en place un indicateur de présence (pointeuse) pour réduire l’absentéisme peut avoir comme conséquence négative d’accroître le présentéisme, plus difficile à maîtriser et lourd de conséquences pour la santé physique (prolifération des microbes...) et mentale (démotivation et mauvaise ambiance contagieuses) et donc pour la performance de l’entreprise (baisse de la pro-activité, de l’innovation, etc.).

Concrètement, cela signifie qu’il est possible de :

  • définir les Priorités Socio-Organisationnelles
    • Ce sont les points chauds aux niveaux individuel, managérial et organisationnel, à traiter en priorité pour prévenir les Risques PsychoSociaux (RPS) et favoriser une meilleure Performance Socio-Organisationnelle
  • choisir les actions les plus adéquates pour une structure et une population données
  • faire le pronostic d’évolution de la situation
  • réaliser une évaluation fine des résultats obtenus